...

La localidad que vio nacer al navegante Juan Sebastián Elkano

Terrain El Cano

A ce jour, il ne reste aucun vestige de la tour seigneuriale,que fut maison natale du navigateur. Des recentes investigations, topographiques et historiques ont permis de la situer, sur le bord rocheux, du litoral, au sudest de Guetaria. Dans ce lieu, depuis quelques années ont a placé une dalle expliquant la grand importance pour l'histoire de l'humanité, du fait que cette personne allait prouver.

El Cano naquit ici en 1476, dans une famille entierement occupée dans le transport maritime entre les ports de l'atlantique (la mer incognita) et ceux de la Mediterranée. Commandait en second l'expedition de Hernand de Maguellains, qui avait pour but de trouver le passage vers l'autre coté des indes d'occident,et de revenir par la cote africaine, il participa donc a la trouvaille du detroit de Maguellain, ainsi que du "mar pacifico" (mer calme, ce que apres le vent et les courants du detroit de Maguellain allait de soi), et apres le deces de son capitaine, prit le commandement de l'expedition pour finir ce tour du monde apres avoir contourné, le cap de Bonne Esperance, et de remonter la cote africaine, en 1522. Son voyage permit a l'Espagne d'avoir une grande avance dans la connaissance de la navigation lointaine et d'avoir grace a cela, la maitrise des routes commerciales.

En 1525, il commanda l'expedition vers les iles Moluques, qu'il commandait avec Garcia Jofre de Loaisa, a laquelle participerent tous ses freres, et dans laquelle moururent tous les membres de la famille El Cano. Ceci fit que la lignée disparut et que la tour, se degrada, jusqua disparaitre lors de la bataille de Guetaria en 1638. En 1671, l'heritage El Cano, passa aux mains de Pedro de Echave et Assu, chevalier de l'ordre de Calatrava, il se composait des ruines d'une tour et d'une sepulture sise dans l'église San Salvador, ce chevalier, possa une dalle sur la sepulture et une stelle, nommant le navigateur Juan Sebastian EL CANO, stelle visible de nos jours a l'entrée de l'église, laquelle constitue le plus ancien temoignage en memoire des navigateurs du Payx Basque